«

»

Mai 06 2018

Au CMB ARKEA : non content de magouiller les votes, s’ils ne plaisent pas, on les refait

La Caisse de Châteaubourg est un fleuron du CMB en Ille et Vilaine et même en Bretagne. Lors de la consultation dite « d’orientation » transformée depuis en « décision », les administrateurs ont exigé de voter à bulletins secrets avec unrésultat clair et net : le refus d’aller vers la scission d’avec le Crédit Mutuel.

Las, le vote n’a pas plu. D’où, jeudi dernier, nouvelle convocation et nouveau vote, cette fois-ci selon les bonnes vieilles méthodes de pression préconisées par la direction, à mains levées. Ouf ! 4 pour et 2 abstentions. Sans doute parce que les nuits portent conseil puisque la consultation, selon les dispositions émises par la direction, devait être close pour le 14 avril.

Ainsi, non seulement cette consultation a été magouillée puisque organisée ici et là, soit à l’occasion de « postes ouvertes », de « réunions d’informations » et toutes façons sans ordre du jour précis, jamais de dossier contradictoire ni de débat préalable.

Non seulement elle a été tripatouillée puisque la direction a fait claironneAttach942_20180506_190129r haut et fort sans qu’on puisse le vérifier d’une façon contradictoire quelconque, un score de république bananière. Mais en plus il faut la triturer en refaisant voter les quelques récalcitrants.

Ces méthodes ne vous rappellent-elles rien ? Même si la direction ne l’a pas exigé, il a suffi que les responsables locaux puissent craindre les conséquences les concernant pour y revenir.

C’est ainsi que le politburo fonctionnait. C’est ainsi que cela continue à fonctionner dans les régimes autoritaires. Il n’y a même plus besoin de frapper, la peur de déplaire et ses conséquences suffit à l’auto-censure et la soumission.

Déjà nous dénoncions le dos tourné aux valeurs du mutualisme et à la démocratie tout court de cette direction qui ne respecte pas le principe de vote d’1 homme égale 1 voix.

Elle en a déjà rajouté avec ces consultations malmenées et en plus, elle ose se jouer de ses résultats frelatés. Faut-il vraiment qu’elle pense pouvoir agir en toute impunité, qu’elle se sente intouchable….

Il faut hélas dire, même si d’aucuns sont étonné, que même à notre époque, ici, aujourd’hui, il est très difficile de trouver des gens courageux pour dénonce publiquement ces faits.

Honneur en tout cas au Vice-président de cette caisse qui s’est levé contre cette forfaiture ainsi qu’à la Présidente de la Caisse de Vitré qui a osé monter au créneau pour tenter de stopper ce triste simulacre.

Tout ceci renforce notre exigence de mettre un terme à cette dérive du mutualisme et de la démocratie tout court. Ces dirigeants ne sont plus légitimes, il faut d’urgence les remplacer et remettre le Crédit Mutuel de Bretagne sur ses pieds.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>